Sommes-nous des dieux ?


N'est-il pas écrit dans votre loi : « Moi j'ai dit : Vous êtes des dieux » ? (Jean 10:34)

N'est-ce pas le serpent qui a dit à Ève que Dieu ne veut pas que nous soyons comme Lui ?

Alors pourquoi Jésus dit-il que nous sommes des dieux ?

Le fond du problème, ce n'est pas d'être ou de ne pas être des dieux. Le serpent ment au sujet de Dieu : Dieu nous a fait dieux. Seulement, nous sommes dans l'incapacité de discernement tant que nous n'avons pas pris de l'Arbre de Vie. C'est pourquoi le serpent s'empresse de nous faire prendre de l'autre arbre, avant que nous soyons à même de discerner la vérité (*).

La vraie donnée du problème est : le moyen d'être des dieux (ou plutôt : ne nous voir comme des dieux, puisque nous le sommes) ne passe pas par l'arbre de la connaissance du bien et du mal (car seul Dieu est à même de désigner ce qui est bien et ce qui est mal), mais il passe par l'Arbre - le Bois - de Vie : Christ, la Croix.

Le problème n'est pas : nous avons pris de l'arbre de la connaissance du bien et du mal pour devenir des dieux. Le problème est : nous sommes des dieux, mais nous n'avons pas pris de l'Arbre de Vie pour mettre en oeuvre le fait que nous soyons des dieux.

Le plan de Dieu consistera dès lors à :
  •     nous ouvrir les yeux sur notre condition : ce sera la Loi
  •     nous donner l'Arbre de Vie : ce sera la foi

C'est pourquoi il est important de discerner entre religion et foi :
  •     la religion, c'est la morale, l'arbre de la connaissance du bien et du mal
  •     la foi, c'est la réalité de Dieu, l'Arbre de Vie, Christ, Lumière des hommes

Ainsi donc, en Eden, le serpent introduit la religion dans le monde. Mais à la Croix Christ introduit la foi : étant en relation avec Dieu, nous avons accès, via l'Esprit, à la véritable connaissance du bien et du mal.

En étant irrégénérés, l'arbre de la connaissance du bien et du mal nous fourvoie, car il nous manque le discernement que donne l'Arbre de Vie. Étant régénérés, nous avons accès aux deux arbres, mais prioritairement à l'Arbre de Vie, sans lequel l'autre ne nous sert de rien, sinon à errer.



(*) Mais, direz-vous, comment pouvons-nous discerner que c'est de l'Arbre de Vie qu'il faut prendre, puisque c'est justement lui qui nous permettra de discerner ? C'est là qu'entre en ligne de compte la confiance en l'amour de Dieu : allons-nous L'écouter, Lui ? ou allons-nous écouter le serpent ?
   
Mais, puisque nous ne savons pas discerner, comment savons-nous que c'est Dieu qui dit la vérité, et non pas le serpent ? L'amour pour la vérité, pour ce qui est juste : voilà ce qui nous attirera vers Dieu.
   
Mais comment savoir ce qu'est la vérité, ce qui est juste, sans discernement ? Ici, nous touchons le coeur du problème : ce qui est juste, c'est ce que Dieu déclare juste. Donc, la vérité ne peut être connue qu'en faisant confiance à Dieu.
   
Mais comment savoir que c'est Dieu qui nous parle ? Le Saint-Esprit nous guide.
   
Et comment savoir que c'est le Saint-Esprit qui nous guide ? Les fruits : les fruits de l'Esprit en nous sont Vie.

Source
      

Articles les plus consultés

L'antichrist est déjà là

Les multiples façons dont votre esprit vous manipule

Humour : évolution