Peur de l'avenir ?


Notre espérance et notre confiance en Dieu sont mises à l’épreuve par les peurs que nous pouvons ressentir.

Attachons-nous aux promesses de Dieu au milieu même de nos plus grandes peurs :

Un [chrétien] n’a pas peur de l’avenir car il a compris que le fait d’avoir peur n’était pas un problème en soi. Il a peur, il tremble, il doute, mais il ose… parce qu’il sait qu’il y a quelqu’un de plus grand que lui – qui regarde, qui le soutient et qui a un plan lorsqu’il ne voit pas encore la solution.

Il a compris que la peur était un sentiment humain et que d’avoir peur n’était pas un échec ou une fin en soi – mais un simple signal de l’inconnu, pour le pousser plus loin, pour aller sur des voies qu’il n’a pas encore explorées, pour tenter des choses qu’il n’a pas encore osées, pour le mener dans une vie qui a un but et qui donne du sens.

Il accepte sa peur – car il a compris qu’elle le pousse à dépendre de Dieu et non pas seulement de ses capacités, de son savoir, de son expérience ou des autres. Il tente, il essaie, il réussit et parfois échoue … Mais il sait que c’est OK, qu’il est en chemin et qu’il a été plus loin que ce qu’il aurait pu imaginer ou même penser et c’est cela qui lui donne le courage de continuer.

Il n’a pas peur car il se confie, argumente, discute avec son Père et qu’il sait que Lui sera toujours là – pour l’encourager, le soutenir, le corriger, l’éduquer et le mener sur une route encore non explorée.

Il n’a pas peur car l’avenir pour lui est une espérance – que les apparences sont trompeuses – que parfois il doute… mais il sait au fond qu’il y a autre chose… et que son avenir s’écrit dans l’éternité… et cela lui suffit.

Il n’a pas peur car il sait qu’il a accès à la Source de Vie… que quelqu’un a déjà payé le prix et que Son Esprit vit en lui…

Source