Je suis venu apporter l'épée


Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre
je ne suis pas venu apporter la paix, mais l’épée
(Matthieu 10:34)
Car le Verbe de Dieu est vivant et efficace,
plus tranchant qu’une épée quelconque à deux bouches,
pénétrant jusqu’à partager âme et esprit, jointures et moelles
Il juge les sentiments et les pensées du coeur
(Hébreux 4:12)

Les écritures (parole écrite de Dieu), le Verbe (Christ), l'Esprit de feu (Luc 12:49), les circonstances (dans la main de Dieu) sont là pour apporter un jugement - litt. un tri - sur la terre (notre terrain intérieur).

Tri entre lumière et ténèbres, entre justice et injustice, entre vérité et mensonge, entre sainteté et péché (littéralement, pécher = viser à côté).

Toutes les parties obscures - non mises en lumière - de notre terre intérieure sont débusquées par Dieu, afin de la purifier, pour que nous soyons trouvés irrépréhensibles devant Lui (Éphésiens 1:4, Philippiens 2:15, Colossiens 1:22, 2 Pierre 3:14, Jude 1:24, Apocalypse 14:5).

L'épée de l'Esprit (Éphésiens 6:17) sépare ce qui en nous est non conforme à la volonté de Dieu.

Du fait que nous sommes saints, Dieu met en oeuvre cette sainteté en nous (Être saint signifie être mis à part pour Dieu : il ne s'agit donc pas de faire des efforts pour devenir saints - au contraire : du fait que nous sommes saints, mis à part, Dieu nous aura en entier pour travailler en nous - c'est Lui qui agit - et à partir de là nous pourrons mettre en oeuvre notre salut - Philippiens 2:12).

La paix résultant d'un compromis n'existe pas pour Dieu (je ne suis pas venu apporter la paix) : Il va utiliser l'épée pour nous donner Sa vraie Paix.

Lorsqu'un dentiste arrache une dent, lorsqu'un médecin doit effectuer une ablation, il le fait pour le salut du corps entier.

C'est faire injure au médecin céleste que de résister à son épée de salut, comme le font les personnes "religieuses" non régénérées (représentées dans la Bible par les pharisiens).

Cette épée est celle du pardon, de l'amour : elle sert à ouvrir un passage pour restaurer la communication avec Dieu, la relation (= foi), en enlevant tout ce qui bouche ce passage (les choses non pardonnées, les haines insidieuses, les injustices, etc.).

Alors, à travers ce passage débouché, le Logos peut servir d'intermédiaire entre Dieu et nous (dia-logos, dialogue) et rétablir la relation/foi.

Lorsque l'épée de Dieu entre en action, elle met en évidence la qualité de notre attachement au Seigneur, la motivation profonde de notre relation avec Lui :
  • si nous regimbons, c'est que nous ne lui faisons pas confiance entièrement, que nous voulons conserver des choses qui entravent notre relation avec Lui, des choses dont nous avons fait des idoles, des dépendances
  • au contraire, une acceptation totale de l'opération, même si elle fait mal, non seulement indique que notre foi est mature, mais son résultat en sera une relation à Dieu encore plus forte