Lire le Nouveau Testament, c'est lire la Septante


Le texte de la Septante, Ancien Testament traduit en grec par les Juifs, a préparé le Nouveau Testament. Et le Nouveau Testament est le sommet de la montagne Septante.

Sans Septante, pas de Nouveau Testament : la Septante a été préparée par Dieu pour faire entrer les non-juifs dans le salut (*).

Cela, ceux qui connaissent l'histoire de la Bible - et qui se laissent guider par le Saint-Esprit - le savent bien.


Il y a cependant des personnes qui s'autorisent à penser (comme dirait Coluche) que le fait que la majorité des versets de l'AT cités dans le NT proviennent de la Septante ne donne en rien autorité à cette traduction. Ils vont même plus loin: ces versets seraient les seuls corrects de la Septante, les autres étant mal traduits. Ainsi, tout l'AT hébreu serait correct, sauf certains versets, qui ont alors été pris dans la Septante pour les citer dans le NT à la place de leur équivalent hébreu. Mais seuls ces versets seraient corrects dans la Septante... Théorie ad hoc créée sur mesure et qui fait éclater de rire quiconque a du bon sens (**).

Note : il est clair que si vous lisez l'AT traduit à partir de l'hébreu vous serez quand même édifié(e). Par contre vous perdrez le trésor qui a préparé le NT, ainsi que les liens profonds entre AT et NT.

Complément de lecture :
Pourquoi la Septante (LXX) ?



(*) On trouve dans la Septante des termes grecs repris dans le NT tels que (en français) "église", "christ", "conversion", etc.

(**) que répondent les fanatiques anti-Septante ? Ils se moquent, s'attaquent directement à vous (si seulement c'était avec humour  :-), ne répondent pas aux arguments percutants. Priez pour eux.