padamalgam

On pourrait imaginer la conversation suivante :
Le chrétien : « Jésus est amour, il guérit des gens - il est même mort pour nous - alors que certains autres (guides, prophètes, gourous, maîtres à penser, leaders, etc.) sont plutôt violents (guerriers, etc.) »  
Le non-chrétien : « vous oubliez les croisades, l’inquisition, etc. »  
Le chrétien : « ceux qui faisaient cela désobéissaient au Christ, alors que ceux des mouvements qui sont va-t-en-guerre le font - souvent - par obéissance (au guide, prophète, gourou, maître à penser, leader, etc.) »  
Le non-chrétien : « vous oubliez les textes de l’AT, comme oeil-pour-oeil et dent-pour-dent » 
Le chrétien : « Jésus a dit : "Moïse vous a dit…, mais moi je vous dis…" : il est donc évident que le NT prime sur l’AT, alors que dans d'autres mouvements ce sont - dans certains cas - les passages négatifs (violents, dominateurs, etc.) qui priment »

Comme on le constate dans ce dialogue, il est primordial d'avoir en sa possession des outils de comparaison. Car comment comparer des "mouvements de pensée" (pour simplifier) entre eux ? On peut par exemple analyser le comportement du fondateur du mouvement, passer au crible les textes fondateurs, analyser si le comportement de ceux qui se réclament de lui y est conforme, afin d'éviter les amalgames.

Prenons Jésus : son comportement est exemplaire, les textes fondateurs ont pris le soin de se distancier des textes antérieurs agressifs, ceux qui ont commis des crimes (croisades, inquisitions, etc.) au nom de Jésus ou de la Bible l’on fait en contradiction flagrante avec l’esprit de l'Évangile. Alors que d'autres textes fondateurs d'autres mouvements de pensée appellent à la violence, sont eux-même violents - et leurs adeptes obéissent au fondateur et à ses textes de référence en se comportant de la même manière.

Conclusion : padamalgam


Lire aussi

Comparaison avec raison

 

Articles les plus consultés

L'antichrist est déjà là

Les multiples façons dont votre esprit vous manipule

Humour : évolution