Articles

Affichage des articles du septembre, 2016

Finalement, c'est quoi, croire ?

Image
Imaginez qu'on vous donne un papier qui contient une recette qui vous aidera à guérir d'une maladie : vous l'acceptez, vous dites "je crois aux vertus de cette recette, et je vais guérir", puis vous rangez ce papier dans une armoire et en restez là.

Imaginez qu'on vous donne un papier qui contient un texte qui vous explique le salut : vous l'acceptez, vous dites "je crois à ce qui est écrit, et je suis sauvé", puis vous en restez là et continuez de vivre comme avant.

Ces deux histoires sont les mêmes : "croire" n'est pas quelque chose d'intellectuel. Deux parties sont en présence : celui qui fournit la solution, et celui qui la reçoit. Mais une fois reçue, la solution doit être mise en oeuvre.

Le "mettez en oeuvre votre salut" de Philippiens 2:12 le dit bien, ainsi que sa suite : nous avons à laisser Dieu produire en nous le vouloir et le faire.

Et ce n'est pas de la religion, mais une relation étroite avec Celui…

Quel était le quotidien du Christ ?

Image
Enquête sur sa vie cachée à Nazareth

Ne vous êtes-vous jamais demandé ce qu'avait bien pu faire Jésus pendant sa vie ? Entendons-nous bien, nous savons tous parfaitement bien ce qui se passa durant les trois dernières années de la vie du Sauveur, de ses 30 à ses 33 ans. Cette partie, appelée vie publique du Christ, a été longuement préparée au sein de sa famille durant les trente années précédentes, appelées vie cachée.

C'est une période que l'on devine pleine de foi, sainte, mais aussi humaine et laborieuse pour Joseph, Marie et l'enfant. Il est étonnant que sur trente trois ans de vie parmi nous, son Père céleste n'ait décidé d'en rendre publiques que trois.


À quoi ressembla le quotidien du Christ ?

Tout ce que veulent bien nous apprendre les Évangiles à ce sujet se trouve chez Luc: L'enfant grandissait et devenait fort, rempli de sagesse, et la grâce de Dieu était sur lui (Luc 2:40). Une simple phrase qui nous en dit pourtant déjà beaucoup: les termes de …

La raison d'être de la tentation

Image
Le mot "tentation" est un peu déconsidéré. Nous l'employons souvent avec un sens trop défavorable.
La tentation n'est pas le péché, c'est une épreuve que nous ne saurions éviter, en tant qu'êtres humains.
La tentation nous aveugle sur le moment, et nous ne pouvons pas savoir si ce qu'elle nous propose est un bien ou un mal.
Nous ne pouvons pas échapper à la tentation, elle fait partie de la vie normale de l'être humain.
N'allez pas vous imaginer que vous affrontez des tentations comme personne n'en a jamais eues. Vous subissez le sort commun de toute la race humaine.
Dieu ne vous épargne pas la tentation, mais il secourt ceux qui sont tentés.
Aucune épreuve ne me saisit qui ne soit humaine, car Dieu ne permettra pas que je sois éprouvé au-dessus de mes forces, et avec l'épreuve Il fera l'issue pour pouvoir supporter (1 Corinthiens 10:13)
O. Chambers

Le retour de la chair

Image
En l'an 49, au cours de son 2ème voyage missionnaire, Paul a créé des Eglises en Galatie [...]. Dans les années qui suivent, ces Eglises accueillent d'autres prédicateurs chrétiens, ce qui était une pratique courante. Là où les choses se gâtent, c'est lorsque ces prédicateurs, des Juifs messianiques venus de Jérusalem ou d'Eglises qui lui sont proches, défendent que la foi chrétienne ne doit pas couper avec la longue tradition d'Israël - d'où leur recommandation pressante de suivre les rituels juifs [...].

Pour Paul, il y va d'un principe fondamental : ou bien la grâce de Dieu est totalement gratuite, et rien ne sépare les hommes les uns des autres, puisque tous sont également aimés de Dieu - ou bien le salut coûte quelques chose [...]

Derrière la proposition apparemment inoffensive d'adopter l'usage juif, Paul flaire le retour de la chair.

Daniel Marguerat (Paul de Tarse)

Lire Galates 3:3 et Romains 4:4


Pourquoi les athées manquent-ils la cible ?

Image