La Croix


Satan s'efforce de persuader les enfants de Dieu de ne pas se charger de la croix.
La croix reste la croix - elle n'est pas agréable à porter et sera toujours un scandale au monde.

Dans la pratique, la croix est pénible pour la chair,
mais elle met le nouvel homme en liberté,
pour qu'il puisse prendre son essor.

Le nouvel homme peut se glorifier dans les afflictions,
et s'il ne le peut pas,
c'est que sa nouvelle nature n'est pas en activité.

Nous avons à prendre la croix comme envoyée par la main de Dieu,
et à dire: "je ne veux rien que Christ, rien que la croix!"

Je puis dire à Dieu: "Maintenant je me tiens pour mort",
mais Dieu me dit: "Je ne puis me fier à toi, je vais t'y tenir moi-même".
Il vient ainsi à notre secours en nous livrant à la mort.

La patience exige une entière confiance en Dieu pendant qu'Il fait sa propre oeuvre.
Nous avons à Le suivre et non à Le précéder.

Quand la discipline a produit ses fruits,
au lieu de penser à nous-mêmes,
nous y voyons Dieu agissant pour briser notre volonté
et atteindre le mal dans nos coeurs,
afin de nous soumettre à Lui.
Si la discipline nous décourage,
c'est qu'il y a en nous une volonté qui ne veut pas être brisée.