Avez-vous à coeur de vouloir discerner ?

Avez-vous remarqué que certaines personnes fuient la vérité comme la peste, car celle-ci remet en cause leurs rêves ? Cela semble être peine perdue d'essayer de leur faire comprendre que le Royaume n'est pas de ce monde... Il semble qu'il faille leur raconter de beaux mensonges pour les rassurer... Elles inventent leur propre vérité (ou acceptent celle des manipulateurs) au gré des circonstances. Elles classent une information selon qu'elle affermit ou affaiblit leurs convictions et leurs choix. Il leur est pénible de réviser leurs certitudes.

Posez-vous la question : est-ce que je suis comme ces personnes ?

Savez-vous que la science nous apprend que les informations qui nous confortent dans notre vision des choses, gagnent pour nous en crédibilité et se gravent profondément dans notre esprit ? Ce besoin de se persuader qu'on est dans le vrai semble tenir à des raisons de survie : avoir raison, discréditer les arguments contraires, offrirait les plus fortes probabilités de survie. Il est difficile d'entendre une vérité, du moment que la pseudo-vérité est ce que nous voulons entendre. Mais il ne s'agit là en fait que de ce que la Bible appelle le vieil homme. L'homme nouveau, Christ en nous, ne devrait pas avoir besoin de cela : Christ est notre vie (celle de l'homme nouveau), la mort (du vieil homme) est un gain. N'est-il pas triste de constater que certains des acteurs de ce qu'on appelle "relation d'aide" ne font que raviver le vieil homme, soigner la chair ? Autant mettre des emplâtres sur des jambes de bois...

Posez-vous la question : est-ce que je vis du vieil homme, ou de l'homme nouveau ?

Vous avez probablement vécu cela : lorsque vous parlez de vérité, certains vous disent : "Qu'est-ce que la vérité ?", ou encore "A chacun sa vérité...". Avec ces personnes, on peut avoir du mal à savoir que penser, surtout si elles se prétendent "chrétiennes", "nées de nouveau". Doit-on les plaindre pour leur naïveté, avoir pitié d'elles ? Nous sommes tentés de démissionner face à ces personnes naïves qui cautionnent et valident des inepties, sont de par leur naïveté victimes de gens (ou d'esprits) trop heureux d'avoir des personnes aussi insensées à manipuler.

Posez-vous la question : est-ce que je suis aussi manipulé(e) ?

Des personnes incapables d'accepter et d'affronter la réalité, qui cautionnent des abominations, qui croient encore aux mensonges qui justifient des errances mortelles : la formule qui permet de les manipuler est toujours la même et dramatiquement elle fonctionne toujours. Et quand vous l'attaquez on vous traite en ennemi de la vérité. Il semble que ceux qui sont sous l'effet de la drogue de la religion ne supportent pas ceux qu'ils ne peuvent étiqueter...

Posez-vous la question : est-ce Christ le plus important pour moi, ou la religion ?

Avez-vous remarqué ce point qui crève les yeux chez beaucoup de "leaders religieux" (manipulateurs... et auto-manipulés), et a fortiori chez les leaders autoproclamés ? Ils méconnaissance la Bible, et surtout les erreurs de traduction de nos bibles. D'où les déviances (inconsciemment volontaires ?) de ces "leaders" (ou plutôt "dealers" de poison spirituel), qui provoquent des errances parmi le troupeau. Les ennemis les plus dangereux de l'Évangile ne sont pas les athées et encore moins les agnostiques, mais ceux qui se sont infiltrés dans l'Église pour la pourrir de l'intérieur.

Posez-vous la question : est-ce que ma Bible est traduite au plus près de l'original ? est-ce que je vérifie dans cette Bible si ce qu'on m'enseigne est correct ?

D'un certain point de vue, on peut comprendre ceux qui se laissent manipuler : il est agréable de rêver ! Mais ni l'apparence, ni les belles paroles ne peuvent séduire l'esprit qui a appris à discerner : seuls les actes concrets nous disent qui sont ces personnes et de quoi elles sont capables. On recommanderait bien des textes qui ouvrent les yeux, mais il s'avère que ça n'intéresse guère - ou du moins pas dans le sens de faire comprendre certaines choses. Mais il s'avère aussi que certains aiment les manipulateurs et aimeraient leur ressembler... On a ainsi parfois l'impression de tourner en rond...

Posez-vous la question : est-ce que je me laisse - volontairement - manipuler ?

Soyez sur vos gardes : les pseudo-oints donnent l'impression d'avoir l'Esprit de Dieu, produisant signes et prodiges pour impressionner. Mais ils disent : "Dieu a dit", alors que Dieu n'a pas dit (Ez 22:28). Le véritable serviteur de Dieu, quant à lui, amène les être humains à Christ, et non pas à être dépendants de lui-même ou d'un système religieux.

Posez-vous la question : est-ce que je dépends de Dieu, d'une personne, d'un système ?

Sachez discerner : le pseudo vit aux crochets des assemblées et s'en nourrit (2 Cor 12:14), au lieu de nourrir les affamés de justice (Mat 5:6). Il prêche des vérités matérielles et psychiques, en lieu et place des vérités spirituelles de Dieu (1 Cor 2:14). Le pseudo-serviteur recherche sa propre gloire, et non pas celle de Dieu (2 Tim 3:5).

Posez-vous la question : y a-t-il un/des pseudo dans mon entourage ?

Vous ne pouvez fuir éternellement la vérité car elle vous poursuivra même si vous vous cachez dans l'endroit le plus isolé. La vérité est plutôt évidente même si elle se présente sous de nombreuses facettes, ce manière à ce qu'au moins l'une d'elle vous interpellera.

Posez-vous la question : est-ce que je cherche réellement la vérité, avec zèle ?

Les humains sont des démons potentiels. Cela est exagéré ? Il n'y a qu'à regarder l'état du monde pour comprendre cela... Malheureusement on ne peut faire confiance à personne et il faut constamment rester sur le qui-vive, savoir discerner les esprits. Si vous ne vous imposez pas par l'autorité spirituelle quelqu'un vous réduira en esclavage et tel un parasite se "nourrira" de vous.

Posez-vous la question : suis-je libre ? La vérité rend libre.

Vous avez probablement ressenti que nous vivons une période de schizophrénie : la plupart de ceux qui se prétendent "bibliques" et à qui vous proclamerez la vérité ne vous écouteront pas. De même, ceux qui prétendent suivre l'Esprit, en réalité ne suivent pas l'Esprit. Il suffit d'ailleurs de lire le nom de leur dénomination ou la description qu'ils donnent d'eux-mêmes : les mots-clés qu'on y trouve sont presque toujours ceux qui décrivent ce qu'ils ne sont/font pas. Ces mots-clés (Esprit - "ici c'est le Saint-Esprit qui règne", biblique - "sola scriptura", etc.) sont là pour couvrir leur lacune majeure : la Bible n'est en fait pas suivie, le Saint-Esprit n'est pas écouté, etc.

Posez-vous la question : suis-je cohérent(e) ?

Vous savez que Jésus a été tué à l'initiative de ceux que la vérité dérangeait, mais savez-vous que Paul a été abandonné de presque tous, exécuté dans l'indifférence générale ? Quelle différence d'avec les pseudo...!

Au vu de ces considérations, demanderez-vous l'esprit de discernement ?