Si certaines parties ne s'affichent pas (contenu des menus p.ex.), passez de https à http

Votre Église n'est peut-être pas aussi centrée sur l'Évangile que vous le pensez

Des églises qui renient l'Évangile

Celles-ci ne peuvent pas être appelées des églises. Des sectes diverses et des types extrêmes du libéralisme peuvent entrer dans cette catégorie. Ils renient les vérités essentielles de l'Évangile.

Des églises qui « redéfinissent » l'Évangile

Elles sont proches de la catégorie précédente et elles ajoutent à l'Évangile ou en retranchent quelque chose. Elles incluent par exemple l'Évangile de la prospérité et l'Évangile social.

Des églises qui présument l'Évangile 

Ces églises disent qu'elles croient à l'Évangile, mais elles ne le prêchent que rarement en profondeur. Cela c'est du « Christianisme-allégé. » Des conversations sur la façon de diriger, des sermons thérapeutiques et des messages pour le développement pratique de la personne en remplissent l'atmosphère.

Des églises qui affirment l'Évangile

Comme le groupe précédent, ces églises croient la doctrine de l'Évangile, mais celui-ci n'est envisagé que comme la base de l'évangélisation et il est séparé de la vie de l'église.

Des églises qui proclament l'Évangile

Ces églises sont connues pour la prédication de l'Évangile chaque semaine au travers de l'adoration corporative. Mais l'Évangile est toujours envisagé seulement dans le but d'évangéliser. L'Évangile sert à faire entrer les gens dans le royaume, mais il n'est pas enseigné comme ce qui façonne les vies des Chrétiens et leur donne la puissance. Ce qui est communiqué aux croyants n'est souvent qu'une forme de moralisme pour ce qui suit la conversion.

Des églises centrées sur l'Évangile

Ces églises prêchent explicitement l'Évangile chaque semaine – mais pas seulement aux incroyants. Elles prêchent et appliquent l'Évangile aux Chrétiens, comme Paul le faisait pour les Romains (Romains 1, 15). Il façonne et rend puissantes l'éthique chrétienne et la vie de la communauté chrétienne.

Par exemple, le mariage est enseigné en considérant l'amour de Christ pour l'Église (Éphésiens 5, 25) ; la générosité est vue au travers du prisme de la générosité de Christ (II Corinthiens 8, 9) ; l'appel à pardonner est enraciné dans le pardon que Christ nous a accordé (Colossiens 3, 13) ; l'hospitalité reflète l'accueil que Christ nous a réservé (Romains 15, 7). L'appel à l'action sociale – comme le fait de prendre soin de l'orphelin, de la veuve, du réfugié et du pauvre – est aussi adressé aux croyants en référence à leur propre identité en Christ.

La suite de l'article donne de nombreuses raisons pour lesquelles approfondir la centralité de l'Évangile.