Accéder au contenu principal

Le déni du déni

Ce qui est terrible chez le chrétien psychique (= non-spirituel), c'est son système intérieur qui structure son territoire intérieur - l'image taillée, statique, qu'il se fait de Dieu, qui Lui est dynamique et Vie. 

Ce système humain créé par l'homme irrégénéré entend ériger Dieu et tout ce qui est du domaine spirituel, en système dogmatique, fixe et figé. 

Le comble de ce système, c'est le déni: non seulement la Vie est figée comme la pierre, mais ce système statique est présenté comme le but suprême de l'homme, et la religion comme le moyen d'y parvenir. 

Et le comble du comble de ce système, c'est le déni du déni (le refus de voir qu'on refuse de voir): tout est organisé pour que ceux qui s'enferment dans ce système, non seulement le justifient par des raisonnements humains, mais font passer ces raisonnements comme le sommet du génie de l'homme... 

Lire la suite ici




Les biais cognitifs

"Un biais cognitif est une distorsion dans le traitement cognitif d'une information. Le terme biais fait référence à une déviation systématique de la pensée logique et rationnelle par rapport à la réalité. Les biais cognitifs conduisent le sujet à accorder des importances différentes à des faits de même nature et peuvent être repérés lorsque des paradoxes ou des erreurs apparaissent dans un raisonnement ou un jugement." (Wikipédia)


Biais cognitif de la confirmation d'hypothèse

Le biais de confirmation d'hypothèse est la tendance à consolider son opinion ou son jugement en valorisant les éléments qui vont dans le sens de cette opinion, et en minorant - voire en ignorant - les éléments qui la contredisent. On sera alors peu ou pas réceptif aux arguments contraires: on aura tendance à rester sur son opinion de départ surtout quand on sera amené à s'exprimer publiquement.


Biais cognitif de la conformité

Le biais de conformité, est la tendance de tout être humain, à délaisser son raisonnement, ou son avis personnel, pour rallier l'avis de la majorité - indépendamment du bien-fondé de celui-ci.


D'après cette source




Lire aussi La vérité rend libre, mais d'abord elle va vous déranger



ARTICLES LES PLUS CONSULTÉS

L'antichrist est déjà là

Être antichrist, c'est nier que Christ est venu en chair (2 Jean 7). Nier que Christ est venu en chair, c'est nier que Dieu S'est montré à nous tel qu'IL EST. Nier que Dieu S'est montré à nous tel qu'IL EST, c'est ne pas voir, voire même ne pas vouloir voir, et donc ne pas pouvoir s'approprier, ce qu'IL EST. Du fait que beaucoup ne veulent pas voir ni s'approprier ce que Christ est, l'antichrist est déjà là (lire 1 Jean 4:3). L'antichrist est donc déjà là du fait que, ce qu'est Christ, est nié par beaucoup:    Beaucoup nient que Christ est le prince de paix: beaucoup en effet approuvent l'intervention armée, quelle qu'elle soit. Ceux-là nient donc que Dieu nous a montré le chemin de la paix en Christ venu en chair: ceux-là donc sont l'antichrist. Beaucoup nient que Christ est notre guide: beaucoup en effet, plutôt que de suivre Christ, suivent des leaders religieux. Ceux-là donc nient que Dieu nous a montré que l

Les multiples façons dont votre esprit vous manipule

La dissonance cognitive Lorsque nos croyances sur le monde entrent en contradiction avec les faits, ou quand la vision que nous avons de nous-mêmes est en décalage avec nos actes, nous éprouvons une tension mentale qu’il nous faut réduire à tout prix, quitte à réinterpréter la réalité. Ce phénomène s’appelle la dissonance cognitive. Le psychologue Leon Festinger développa ce concept en 1956, après avoir étudié le cas d’une secte dirigée par une certaine Marian Keech. Cette dernière prétendait recevoir des messages d’extraterrestres, qui lui annoncèrent la fin du monde pour le 21 décembre 1954. Seuls les adeptes de la secte seraient secourus à bord de soucoupes volantes. Quand le jour de la prophétie arriva, mais qu’aucune soucoupe ne manifesta le bout de ses hublots, Marian ne se démonta pas : elle expliqua à ses adeptes que grâce à leur ferveur, l’apocalypse avait été reportée. Fait surprenant, seules deux personnes quittèrent le mouvement suite à ce flop cosmique, les autre

Humour : évolution

Comment les évolutionnistes voient l'évolution (ici : les poissons) : Cliquer sur l'image pour l'agrandir (source :  http://blogs.scientificamerican.com ) Comment les évolutionnistes voient la vision créationniste de l'évolutionnisme : Cliquer sur l'image pour l'agrandir (source :  http://planet-terre.ens-lyon.fr ) Comment les créationnistes voient l'évolutionnisme :          

A propos du coronavirus

Joie et Victoire Examinez tout, retenez ce qui est bien (1 Thess 5:21) Conseils au grand public Mulhouse: Nous ne sommes pas le patient zéro Le CNEF dresse le bilan de la crise sanitaire pour les églises évangéliques Fact checking : La stigmatisation de la Porte Ouverte Chrétienne et des évangéliques Le Coronavirus fait-il partie des jugements de Dieu ? Un tournant ? Porte ouverte : le pasteur regrette des informations tardives Est-ce un péché d'avoir peur du covid-19 ? Le covid-19 par Antoine Nouis Quelle est la plus terrible pandémie de l'Histoire ? Amazing Grace - Andrea Bocelli Les présidents crient au secours à Dieu #OnEstEnsemble Covid-19 : cette myopie au désastre qui dégrade nos capacités de réponse aux crises Le coronavirus, un jugement de Dieu ? Les chrétiens face à la crise du coronavirus Covid-19 et Psaume 23 8 leçons que le coronavirus nous enseigne Comment invoquer et bénir Dieu dan

Discernez ces stratégies de manipulation

(Erik Johansson) La stratégie de la distraction consiste à détourner l'attention grâce à un flot de distractions et d'informations insignifiantes. Beaucoup de mouvements chrétiens actuels utilisent cette stratégie pour éviter que l'on se pose trop de questions (sur la traduction de la Bible , sur des enseignements non bibliques , etc.). La stratégie du pourrissement , aussi appelée "problème-réaction-solution". On crée un problème (ou on laisse se détériorer une situation) pour susciter une réaction des gens, afin que ceux-ci soient demandeurs des mesures qu'on souhaitait dès le départ leur faire accepter. P.ex. lorsqu'il y a désaccord avec le " leader ". La stratégie de la gradation - ou des paliers successifs, qui permet de faire accepter une mesure inacceptable: il suffit de l'appliquer progressivement, en "dégradé", sur la durée. P.ex. faire accepter des règles contraires à ce qu'enseigne la Bible , pousser progre

T'aimes pas la religion ? Dieu non plus...

Il est possible d'être dans la foi, tout en étant piégé dans un système religieux humain. Ainsi, la véritable Église n'est pas la dénomination x ou y, mais l'ensemble des êtres humains qui sont en relation (foi) avec Dieu, quelque soit le système religieux auquel ils appartiennent. C'est cette relation qui compte, pas l'étiquette. Quand Dieu regarde Son Église, Son épouse, c'est cela qu'Il voit . Le pays élu, ils l'ont rendu obscur (fin du verset 14 du chapitre 7 de Zacharie, LXX ). Le pays élu, notre territoire intérieur que Dieu s'est réservé pour y habiter, ne peut refléter Sa gloire que s'il est transparent à l'Esprit, et non pas fermé, rempli d'obscurantisme, désert et stérile. Comment rendons-nous obscur notre territoire intérieur ? Tout d'abord, en confondant foi et croyance  Puis en confondant foi et adhésion intellectuelle Ensuite, en confondant foi et religion  Enfin, et surtout, e

Au secours...! Ils disent la vérité...!

Les titres de § sont des liens Le pasteur ou les anciens ? Pas une seule fois dans le Nouveau Testament nous trouvons une Église dirigée par "un pasteur", il est toujours fait mention de "les anciens". Cependant, le modèle de la direction de nos églises aujourd'hui est pratiquement toujours pyramidal, avec à la tête un "pasteur", et souvent, mais même pas toujours, quelques "anciens", qui sont automatiquement plus bas sur l’échelle de l’autorité. C’est devenu un système tellement répandu et accepté que peu de chrétiens voient la différence avec la structure que nous trouvons dans le Nouveau Testament, ou réalisent l’impact que ce modèle non biblique peut avoir sur la vie de l’Église, locale et universelle. Dans ce livre l’auteur René de Groot dépeint clairement le modèle de la structure du gouvernement dans les églises du Nouveau Testament, et la confronte avec ce que nous trouvons aujourd'hui dans nos églises. La racine de cette différe