Citations d'Anthony de Mello

Comment savez-vous si vous êtes des chrétiens ?
Par l'extrait de baptême ? Quelle preuve!
Le chrétien sait qu'il est chrétien parce qu'il a vu, entendu, senti et vécu le Christ.

Le problème avec le monde, c'est que les êtres humains refusent de grandir.
- Quand peut-on savoir qu'une personne a grandi ?
- Le jour où il n'est plus nécessaire de lui mentir.

Tu veux vraiment être guéri ?
- Si ce n'était pas le cas, pourquoi serais-je venu ?
- C'est ce que font la plupart des gens...
- Pour quelle raison ?
- Pas pour être guéris. Car cela est douloureux. Mais pour être soulagés.

Ceux qui veulent être guéris sans souffrance sont comme ceux qui sont en faveur du progrès à condition que le progrès puisse se faire sans changement.

Pourquoi gaspiller un seul instant à songer à l'autre monde ?
- Mais est-il possible de ne pas y penser ?
- Oui.
- Comment ?
- En vivant au ciel, ici et maintenant.
- Et où est ce ciel ?
- II est ici et maintenant.

Si tu recherches la Vérité, tu dois posséder une qualité plus essentielle que toutes les autres.
- Je sais. Une irrésistible passion pour la Vérité.
- Non. La volonté d'admettre, en tout temps, que tu as peut-être tort.

Comment me débarrasser de la peur ?
- Comment te débarrasser de ce à quoi tu t'accroches ?
- Tu veux dire que je m'accroche à mes peurs ? Je ne suis pas d'accord.
- Pense à ce contre quoi ta peur te protège et tu seras d'accord! Alors tu verras ta sottise.

Le fait d'être comme ceci ou comme cela n'a rien à voir avec le sort : c'est plutôt une question de destin.
Le destin, c'est la manière avec laquelle on accepte le fait d'être comme ceci ou comme cela, et ce qu'on en fait.

La souffrance ne nous forge-t-elle pas ?
- Ce n’est pas la souffrance qui importe, mais les dispositions de la personne qui souffre, car souffrir peut adoucir ou rendre plus amer, comme le feu du potier peut carboniser l’argile ou le durcir.

La Vie Éternelle, c'est maintenant : plonge-toi dans le présent.
- Mais... ne suis-je pas déjà dans le présent ?
- Non.
- Pourquoi?
- Parce que tu n'as pas abandonné le passé.
- Pourquoi devrais-je abandonner le passé ? il n'est pas si mauvais...
- On n'abandonne pas le passé parce qu'il est mauvais, mais parce qu'il est mort.

Jusqu'à l'âge de vingt ans, je ne me souciais aucunement de ce que les gens pensaient de moi.
Après vingt ans, je me préoccupais continuellement de ce que disaient mes voisins.
Puis j'ai eu cinquante ans... et je me suis rendu compte que les gens ne pensaient pratiquement jamais à moi!

Combien de temps me faudra-t-il pour résoudre ce problème ?
- Pas une minute de plus que le temps nécessaire pour le comprendre.

Comment vais-je pardonner à autrui ?
- Si tu ne condamnais pas, tu n'aurais pas besoin de pardonner.

Écoute bien ce que disent les critiques, car ils révèlent ce que tes amis te cachent.

Ne te laisse pas abattre par ce que disent les critiques.
On n'a jamais érigé de statues en leur honneur.
Les statues sont pour ceux qui se font critiquer.

Il y a des gens qui tuent pour l'argent et le pouvoir.
Mais les criminels les plus endurcis sont ceux qui tuent pour des idées.

(Anthony de Mello, persécuté par l'Église catholique)

D'autres citations

           

Articles les plus consultés

L'antichrist est déjà là

Les multiples façons dont votre esprit vous manipule

Humour : évolution