Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du septembre, 2011

Christ ou la religion ?

Tout est accompli (Jean 19:30)     Qui a vaincu la chair, Christ ou la religion ?   Qui a vaincu le monde, Christ ou la religion ?   Qui a vaincu Satan, Christ ou la religion ?   Qui me sauve, Christ ou la religion ?   Qui me sanctifie, Christ ou la religion ?   Qui est Seigneur, Christ ou la religion ?   Qui règne, Christ ou la religion ? Dieu est un, et le médiateur entre Dieu et les hommes est un, [l']homme Christ Jésus (1 Timothée 2:5)  Il n'y a de salut en aucun autre ; car aussi il n'y a point d'autre nom sous le ciel, qui soit donné parmi les hommes, par lequel il nous faille être sauvés (Actes des Apôtres 4:12)  Personne ne peut poser d'autre fondement que celui qui est posé : Jésus Christ (1 Corinthiens 3:11)  Nul ne vient au Père que par Moi (Jean 14:6)  

Le jeu de la mort : qu'en reste-t-il ?

Iriez-vous jusqu'à infliger des punitions mortelles à des êtres humains ? Il y a un certain temps déjà, plusieurs chaînes francophones diffusaient Le jeu de la mort . Cette émission rappelait que la soumission à l'autorité est souvent plus forte que la compassion envers nos semblables, plus forte que la conscience que nous avons de nos actes, et que plus de 60% des personnes qui nous entourent iraient jusqu'à infliger des punitions mortelles à des êtres humains, donc peut-être à nous-mêmes. La grande conclusion de cette expérience : un individu seul est la personne la plus malléable . Curieusement (vraiment ?), une fois passée la mode de parler tous azimuts de cette émission, celle-ci est tombée dans l'oubli. Nous sommes de toute évidence en présence d'un déni vis-à-vis de notre réalité profonde : oublions vite ce dont nous sommes capables, et passons à autre chose ... Nous souhaitons oublier qui nous sommes, et dans ce but nous nous cré

Dessein intelligent

Toutes ces choses, c’est moi qui les ai faites et ainsi elles sont venues à l’existence, l’Éternel le déclare. Ésaïe 66.2 Un jour, au cours d’une promenade, je vis scintiller quelque chose dans l’herbe. Je me penchai et trouvai une belle montre. Elle fonctionnait. Je comparai l’heure avec la mienne : elle coïncidait à la minute près. Je regardai tout autour de moi pour découvrir le buisson sur lequel elle était née, car je me disais qu’une mécanique si parfaite n’avait pas pu se développer par terre dans l’herbe. Peut-être qu’à travers de nombreux siècles, elle avait évolué pour donner cette petite merveille que je tenais en main. Un jour, dans la nuit des temps, une petite roue née de l’océan primitif était venue rouler jusqu’à cet endroit à travers la forêt originelle. D’une autre direction était arrivée l’aiguille des heures, puis celle des minutes. Ensuite, de la boue bordant l’une des mares, est sorti le ressort qui s’est enroulé autour de l’axe de la roue. Le boî

Les enjeux du débat science et foi

Connaître l’histoire de la formation de la terre et de l’univers, savoir comment Dieu s’y est pris pour créer les espèces vivantes peut légitimement paraître à beaucoup comme une préoccupation secondaire pour la foi et sa mise en pratique quotidienne. Pourtant, connaître l’histoire des origines a toujours été une préoccupation profonde chez l’homme. « Dieu nous a aussi donné le désir de connaître à la fois le passé et l’avenir. Pourtant nous ne parvenons pas à connaître l’oeuvre de Dieu dans sa totalité. » (Ecclésiaste 3:11) Les enjeux du débat à propos des méthodes de création divine sont importants à plusieurs titres. L’évangélisation de nos contemporains Tous les sondages montrent qu’environ la moitié des américains croient que Dieu a créé directement Adam et Eve tel que le décrit une lecture littérale du deuxième chapitre de la Genèse. L’évolution est enseignée dans notre pays depuis tant de décennies. Un élève de terminale scientifique connaît les principes de datation des r

Le Saint-Esprit peut-Il se tromper ?

Pour beaucoup de chrétiens, le Saint-Esprit s'est trompé. En effet, la quasi-totalité des traductions bibliques de l'Ancien Testament, et par conséquent la quasi-totalité des citations qui en sont faites, le sont à partir du texte hébreu. Or, le Saint-Esprit a choisi le texte grec de l'Ancien Testament pour citer ce dernier dans le Nouveau. Même l'épître aux Hébreux : bien que destinée à des Hébreux, les citations qu'elle fait de passages de l'AT est tirée de la version grecque des Septante . C'est le Saint-Esprit qui a décidé de nous transmettre la Bible dans cette langue. Alors, question : pourquoi nos bibles sont-elles traduites à partir de la version hébraïque ? Les traducteurs de la Bible sont-ils plus futés que le Saint-Esprit ?      

 

 


 

 


 

ARTICLES LES PLUS CONSULTES :

L'antichrist est déjà là

Être antichrist, c'est nier que Christ est venu en chair (2 Jean 7). Nier que Christ est venu en chair, c'est nier que Dieu S'est montré à nous tel qu'IL EST. Nier que Dieu S'est montré à nous tel qu'IL EST, c'est ne pas voir, voire même ne pas vouloir voir, et donc ne pas pouvoir s'approprier, ce qu'IL EST. Du fait que beaucoup ne veulent pas voir ni s'approprier ce que Christ est, l'antichrist est déjà là (lire 1 Jean 4:3). L'antichrist est donc déjà là du fait que, ce qu'est Christ, est nié par beaucoup:    Beaucoup nient que Christ est le prince de paix: beaucoup en effet approuvent l'intervention armée, quelle qu'elle soit. Ceux-là nient donc que Dieu nous a montré le chemin de la paix en Christ venu en chair: ceux-là donc sont l'antichrist. Beaucoup nient que Christ est notre guide: beaucoup en effet, plutôt que de suivre Christ, suivent des leaders religieux. Ceux-là donc nient que Dieu nous a montré que l

Les multiples façons dont votre esprit vous manipule

La dissonance cognitive Lorsque nos croyances sur le monde entrent en contradiction avec les faits, ou quand la vision que nous avons de nous-mêmes est en décalage avec nos actes, nous éprouvons une tension mentale qu’il nous faut réduire à tout prix, quitte à réinterpréter la réalité. Ce phénomène s’appelle la dissonance cognitive. Le psychologue Leon Festinger développa ce concept en 1956, après avoir étudié le cas d’une secte dirigée par une certaine Marian Keech. Cette dernière prétendait recevoir des messages d’extraterrestres, qui lui annoncèrent la fin du monde pour le 21 décembre 1954. Seuls les adeptes de la secte seraient secourus à bord de soucoupes volantes. Quand le jour de la prophétie arriva, mais qu’aucune soucoupe ne manifesta le bout de ses hublots, Marian ne se démonta pas : elle expliqua à ses adeptes que grâce à leur ferveur, l’apocalypse avait été reportée. Fait surprenant, seules deux personnes quittèrent le mouvement suite à ce flop cosmique, les autre

Humour : évolution

Comment les évolutionnistes voient l'évolution (ici : les poissons) : Cliquer sur l'image pour l'agrandir (source :  http://blogs.scientificamerican.com ) Comment les évolutionnistes voient la vision créationniste de l'évolutionnisme : Cliquer sur l'image pour l'agrandir (source :  http://planet-terre.ens-lyon.fr ) Comment les créationnistes voient l'évolutionnisme :