Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du janvier, 2017

Pourquoi les faits ne suffisent pas à convaincre les gens qu'ils ont tort

Les sciences cognitives expliquent pourquoi il est plus facile de nier les preuves factuelles que de renoncer à ses croyances. Avez-vous déjà rencontré des gens qui changent d'avis quand vous leur exposez des faits qui sont contraires à leurs convictions ? Moi jamais. Pire, les gens semblent renforcer leurs croyances et les défendre avec acharnement quand il y a des preuves accablantes contre elles. L'explication est liée au fait que notre vision du monde nous semble menacée par des preuves factuelles qui ne vont pas dans son sens. [...] Cette emprise de la croyance sur la preuve s'explique par deux facteurs: la dissonance cognitive et l'effet rebond (backfire). Dans un ouvrage classique publié en 1956 intitulé Quand la prophétie échoue, le psychologue Leon Festinger et ses co-auteurs ont décrit ce qui est arrivé à une secte vouant un culte aux ovnis après que le vaisseau-mère extraterrestre attendu ne soit pas arrivé à l'heure annoncée. Au lieu d'admett

La Croix

Satan s'efforce de persuader les enfants de Dieu de ne pas se charger de la croix. La croix reste la croix - elle n'est pas agréable à porter et sera toujours un scandale au monde. Dans la pratique, la croix est pénible pour la chair, mais elle met le nouvel homme en liberté, pour qu'il puisse prendre son essor. Le nouvel homme peut se glorifier dans les afflictions, et s'il ne le peut pas, c'est que sa nouvelle nature n'est pas en activité. Nous avons à prendre la croix comme envoyée par la main de Dieu, et à dire: "je ne veux rien que Christ, rien que la croix!" Je puis dire à Dieu: "Maintenant je me tiens pour mort", mais Dieu me dit: "Je ne puis me fier à toi, je vais t'y tenir moi-même". Il vient ainsi à notre secours en nous livrant à la mort. La patience exige une entière confiance en Dieu pendant qu'Il fait sa propre oeuvre. Nous avons à Le suivre et non à Le précéder. Q

Ah, vieil homme, quand tu nous tiens !

Christ est chemin et vérité et vie Certains préfèrent le pseudo-chemin (esprit religieux) et la pseudo-vérité (dogmes extra-bibliques) et la pseudo-vie (celle du vieil homme) 3 exemples de dérapages dus à une mauvaise analyse de ce qu'est réellement la foi

 

 


 

 


 

ARTICLES LES PLUS CONSULTES :

L'antichrist est déjà là

Être antichrist, c'est nier que Christ est venu en chair (2 Jean 7). Nier que Christ est venu en chair, c'est nier que Dieu S'est montré à nous tel qu'IL EST. Nier que Dieu S'est montré à nous tel qu'IL EST, c'est ne pas voir, voire même ne pas vouloir voir, et donc ne pas pouvoir s'approprier, ce qu'IL EST. Du fait que beaucoup ne veulent pas voir ni s'approprier ce que Christ est, l'antichrist est déjà là (lire 1 Jean 4:3). L'antichrist est donc déjà là du fait que, ce qu'est Christ, est nié par beaucoup:    Beaucoup nient que Christ est le prince de paix: beaucoup en effet approuvent l'intervention armée, quelle qu'elle soit. Ceux-là nient donc que Dieu nous a montré le chemin de la paix en Christ venu en chair: ceux-là donc sont l'antichrist. Beaucoup nient que Christ est notre guide: beaucoup en effet, plutôt que de suivre Christ, suivent des leaders religieux. Ceux-là donc nient que Dieu nous a montré que l

Les multiples façons dont votre esprit vous manipule

La dissonance cognitive Lorsque nos croyances sur le monde entrent en contradiction avec les faits, ou quand la vision que nous avons de nous-mêmes est en décalage avec nos actes, nous éprouvons une tension mentale qu’il nous faut réduire à tout prix, quitte à réinterpréter la réalité. Ce phénomène s’appelle la dissonance cognitive. Le psychologue Leon Festinger développa ce concept en 1956, après avoir étudié le cas d’une secte dirigée par une certaine Marian Keech. Cette dernière prétendait recevoir des messages d’extraterrestres, qui lui annoncèrent la fin du monde pour le 21 décembre 1954. Seuls les adeptes de la secte seraient secourus à bord de soucoupes volantes. Quand le jour de la prophétie arriva, mais qu’aucune soucoupe ne manifesta le bout de ses hublots, Marian ne se démonta pas : elle expliqua à ses adeptes que grâce à leur ferveur, l’apocalypse avait été reportée. Fait surprenant, seules deux personnes quittèrent le mouvement suite à ce flop cosmique, les autre

Humour : évolution

Comment les évolutionnistes voient l'évolution (ici : les poissons) : Cliquer sur l'image pour l'agrandir (source :  http://blogs.scientificamerican.com ) Comment les évolutionnistes voient la vision créationniste de l'évolutionnisme : Cliquer sur l'image pour l'agrandir (source :  http://planet-terre.ens-lyon.fr ) Comment les créationnistes voient l'évolutionnisme :