Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du février, 2013

Dieu ou Mammon ?

La tour de droite est un empilement de billets de $100, et représente la dette américaine. Cliquez sur l'image pour en savoir plus. Nul ne peut s'asservir à deux seigneurs car, ou il haïra l'un et aimera l'autre, ou il s'attachera à l'un et méprisera l'autre: vous ne pouvez vous asservir à Dieu et à Mammon (Mat 6:24) Lire l'article Mammon       Le rôle de l'argent dans le «ministère» Le mal est bien plus profond que ce qu'on semble croire habituellement. Dès le moment qu’il y a dénomination, système religieux, et des personnes qui en vivent, l’esprit mammon et ses acolytes ne sont pas loin. Ce n’est pas pour rien que Paul vivait de son travail et refusait de vivre de dons : il voyait, avec l’oeil spirituel, où cela mène. Déjà rien que le fait qu’il y ait des «églises» avec des «pasteurs» n’est pas biblique. Le pasteur, en tant qu’être humain, n’est cité qu’une fois dans le NT, et encore, à la 4ème place derrière les apôt

Les pseudo-preuves de l'inexistence de Dieu

Dans un article précédent nous avons montré que nous ne pouvons prouver l'existence de Dieu par des raisonnements. Dans cet article, nous allons montrer que les soi-disant preuves de la non-existence de Dieu sont toutes des fétus de paille. En effet, on ne peut prouver ni l'existence ni l'inexistence de Dieu. On ne peut être athée, car on ne peut prouver l'inexistence de Dieu. Celui qui ne "croit pas" est tout simplement agnostique : il ne sait pas. Celui qui prétend "croire" et le prouver avec des raisonnements sera déiste ou théiste. La foi ne demande pas de preuve : elle met en relation avec Dieu. Lorsqu'on est en relation, on SAIT... on n'a pas besoin de CROIRE. Sur ce site , par exemple, on nous dit, concernant l'omniscience de Dieu : Cela fait quelque chose d'être blessé. Pour savoir ce que ça fait d'être blessé, il faut avoir été blessé. Dieu n'a jamais été blessé. Donc Dieu ne sait pas ce que ça fa

On ne peut pas dire n'importe quoi

Dans Les dangers du créationnisme fondamentaliste , nous mettons en garde contre les arguments mal à propos dans la critique de l'évolutionnisme. Un autre grand danger guette le chrétien : vouloir donner des preuves de l'existence de Dieu. On cite souvent l'argument ontologique d'Anselme de Cantorbéry : Même l’insensé - qui nie l’existence de Dieu - accepterait de définir Dieu comme celui dont on ne peut pas penser - ou concevoir - de plus grand que lui L’être tel que rien ne peut être pensé de plus grand que lui existe dans la réalité et pas seulement dans l’intelligence, sinon il serait moins que l’être tel que rien ne peut être pensé de plus grand que lui Donc Dieu, l’être tel que rien ne peut être pensé de plus grand que lui, existe dans la réalité On pourrait répondre : les éléphants invisibles existent - la preuve : on ne les voit pas! Mais évitons cette solution de facilité - ironique - et prenons un raisonnement similaire à celui de Cantorbéry :

 

 


 

 


 

ARTICLES LES PLUS CONSULTES :

L'antichrist est déjà là

Être antichrist, c'est nier que Christ est venu en chair (2 Jean 7). Nier que Christ est venu en chair, c'est nier que Dieu S'est montré à nous tel qu'IL EST. Nier que Dieu S'est montré à nous tel qu'IL EST, c'est ne pas voir, voire même ne pas vouloir voir, et donc ne pas pouvoir s'approprier, ce qu'IL EST. Du fait que beaucoup ne veulent pas voir ni s'approprier ce que Christ est, l'antichrist est déjà là (lire 1 Jean 4:3). L'antichrist est donc déjà là du fait que, ce qu'est Christ, est nié par beaucoup:    Beaucoup nient que Christ est le prince de paix: beaucoup en effet approuvent l'intervention armée, quelle qu'elle soit. Ceux-là nient donc que Dieu nous a montré le chemin de la paix en Christ venu en chair: ceux-là donc sont l'antichrist. Beaucoup nient que Christ est notre guide: beaucoup en effet, plutôt que de suivre Christ, suivent des leaders religieux. Ceux-là donc nient que Dieu nous a montré que l

Les multiples façons dont votre esprit vous manipule

La dissonance cognitive Lorsque nos croyances sur le monde entrent en contradiction avec les faits, ou quand la vision que nous avons de nous-mêmes est en décalage avec nos actes, nous éprouvons une tension mentale qu’il nous faut réduire à tout prix, quitte à réinterpréter la réalité. Ce phénomène s’appelle la dissonance cognitive. Le psychologue Leon Festinger développa ce concept en 1956, après avoir étudié le cas d’une secte dirigée par une certaine Marian Keech. Cette dernière prétendait recevoir des messages d’extraterrestres, qui lui annoncèrent la fin du monde pour le 21 décembre 1954. Seuls les adeptes de la secte seraient secourus à bord de soucoupes volantes. Quand le jour de la prophétie arriva, mais qu’aucune soucoupe ne manifesta le bout de ses hublots, Marian ne se démonta pas : elle expliqua à ses adeptes que grâce à leur ferveur, l’apocalypse avait été reportée. Fait surprenant, seules deux personnes quittèrent le mouvement suite à ce flop cosmique, les autre

Humour : évolution

Comment les évolutionnistes voient l'évolution (ici : les poissons) : Cliquer sur l'image pour l'agrandir (source :  http://blogs.scientificamerican.com ) Comment les évolutionnistes voient la vision créationniste de l'évolutionnisme : Cliquer sur l'image pour l'agrandir (source :  http://planet-terre.ens-lyon.fr ) Comment les créationnistes voient l'évolutionnisme :