La suprématie du grec sur l'hébreu

(Si vous n'êtes pas familier avec la Septante, lisez LXX)

Avant Qumrân, les commentateurs disaient : "la LXX (Septante, AT grec) invente".

Les découvertes de Qumrân ont résolu une énigme : on sait maintenant que le grec, lorsqu'il s'écarte du TM (texte massorétique, AT hébreu), n'invente pas. (La Bible grecque des Septante, CNRS, p. 190)

Les Juifs sont-ils au courant que ces différences (LXX // TM) proviennent de leurs élites du passé (les massorètes, qui ont fixé le texte hébreu), et non pas des chrétiens ?

N'est-ce pas une forme d'antisémitisme de ne pas le leur dire ? On les empêche en effet d'avoir une chance de se convertir, car ils peuvent croire, en voyant ces différences de traduction, que les citations de l'AT dans le NT ont été trafiquées par les chrétiens pour prouver que Jésus est le Messie.

Et du fait que ce sont aussi des Juifs qui ont effectué la traduction en grec de la LXX (bien avant ceux qui ont créé le TM), dire que cette version n'est pas la bonne, comme certains le font, n'est-ce pas aussi une forme d'antisémitisme ?

Certains diront malgré tout : apprenons l'hébreu pour comprendre l'AT, car un mot hébreu peut prendre une infinité de sens. Réponse : c'est justement pourquoi Dieu a fait que des Juifs traduisent la Bible en grec avant J.-C., pour fixer le sens des mots (AT avec versets annonçant Jésus) et préparer la suite (NT et son vocabulaire : "Christ", "Église", "Saint-Esprit", "conversion", etc.).

Réponse à ceux qui prétendent malgré tout que l'AT en hébreu prime sur l'AT en grec : les textes de l'AT annonçant le Messie Jésus, présents dans la LXX mais pas dans le TM, et cités dans le NT, seraient donc faux : le NT serait donc faux... (bizarre...)

Réponse à ceux qui admettent que le grec prime sur l'hébreu : pourquoi alors accepter que nos AT soient traduits à partir de l'hébreu ?

Dans les 2 cas, il y a incohérence...

Le grec sort en effet gagnant à tous les coups, même dans les contre-exemples.
Prenons Isaïe 61:1, cité en Luc 4:18.
En Isaïe 61:1, le TM supprime la phrase "aux aveugles le recouvrement de la vue".
Or, Qumrân ne l'a pas non plus.
Donc la LXX se trompe ?

Trois hypothèses :
1. Jésus a lu un texte hébreu ancien, inconnu à Qumrân (1)
2. Jésus a lu le texte grec de la LXX (2)
3. Luc cite la LXX, quelle que soit la version lue par Jésus

Quoi qu'il en soit, il est évident que le Saint-Esprit, auteur du NT, a choisi d'utiliser la LXX lorsqu'il cite l'AT dans le NT

(1) « Lorsque le long processus de traduction des livres hébraïques fut achevé, le judaïsme hellénophone eut entre les mains un ensemble de livres grecs qui dépendaient de formes du texte hébraïque antérieures à celle que fixèrent plus tard, en Palestine, les "massorètes". » ("La Bible grecque des Septante", Cerf/CNRS, p. 201)

(2) la LXX était autorisée de lecture en synagogue.

Lire aussi : LXX, Citations de l'AT dans le NT

Articles les plus consultés

L'antichrist est déjà là

Les multiples façons dont votre esprit vous manipule

Humour : évolution