Accéder au contenu principal

Savoir recadrer les choses


Samedi après-midi, tous les garçons ont congé, sauf Tom Sawyer qui est puni et doit blanchir à la chaux trente mètres d'une clôture en bois haute de trois mètres. La vie lui paraît vide et l'existence n'est qu'un fardeau. Ce n'est pas seulement le travail, qui lui est intolérable, mais surtout la pensée que tous les autres garçons qui passeront par là se moqueront de lui parce qu'il est obligé de travailler. A cet instant sombre et désespéré, explique Mark Twain, une inspiration surgit en lui ! Rien moins qu'une grande et magnifique inspiration. Sans tarder, un garçon apparaît, justement celui, parmi tous les garçons, dont il craint le plus les sarcasmes.

- Salut, vieux, on te fait travailler, hein ?
- Ah, c'est toi, Ben ! J'avais pas remarqué.
- Dis donc - Moi, je vais me baigner, moi. T'aurais pas envie de venir ? Mais non, voyons, tu préfères travailler, n'est-ce pas ? Voyons, bien sûr que tu préfères !
Tom considéra le garçon un moment et déclara :
- Qu'est-ce que tu appelles travailler ?
- Quoi, ça, c'est pas travailler ?
Tom recommença à passer la chaux, et laissa tomber négligemment :
- Peut-êt', et peut-êt' pas. Tout c'que j'en dis, c'est que Tom Sawyer ne s'en plaint pas.
- Allons, allons ! Tu n'vas pas faire croire que tu aimes ça ?
Le pinceau ne s'arrêta pas.
- Si j'aime ça ? Et pourquoi que je l'aimerais pas ? Est-ce qu'un garçon comme nous a l'occasion de passer une clôture à la chaux tous les jours ?
L'affaire parut alors sous un jour nouveau. Ben s'arrêta de mordiller sa pomme. Tom donna à son pinceau un coquet mouvement de va-et-vient - fit un pas en arrière pour voir l'effet produit - ajouta une touche à quelques endroits - critiqua à nouveau l'effet - tandis que Ben, observant chaque geste, se sentait de plus en plus intéressé, de plus en plus absorbé. Tout d'un coup, il dit :
- Eh, Tom, laisse-moi passer un peu de chaux.

Vers la moitié de l'après-midi, la palissade a déjà trois couches de chaux et Tom a littéralement les poches pleines : les garçons, les uns après les autres, ont donné leurs trésors pour avoir le privilège de peindre une partie de la clôture. Tom a réussi à recadrer la notion de corvée pour en faire un plaisir qu'on doit payer, et tous ses amis ont accepté ce changement dans sa définition du réel.

Paul Watzlawick
   

 

 


 

ARTICLES LES PLUS CONSULTES (30 derniers jours) :

10 accusations contre l'Église d'aujourd'hui

L'Église d'aujourd'hui a besoin d'un réveil. Cependant, comme l'affirme l'auteur Paul Washer: "Nous ne pouvons pas simplement faire ce qui semble juste à nos yeux, puis nous attendre à ce que le Saint-Esprit vienne bénir nos efforts." À vrai dire, le diable n'a guère besoin de s'opposer aux prières de l'Église pour un réveil, à moins que le peuple de Dieu ne cherche réellement à vivre et à diriger ses assemblées selon la Parole de Dieu. Ce livre examine dix domaines où l'Église d'aujourd'hui a négligé de suivre les directives bibliques. Il nous rappelle l'importance de prier pour une réforme dans chacun de ces domaines. Quelques extraits Si les masses se sont éloignées de l'Évangile, c'est qu'elles n'entendent pas toujours son message dans les Églises. Et pourtant, nous savons bien que rien d'autre ne peut satisfaire les âmes. La résolution de ne prêcher que la Parole de Dieu

Le message qui va te déranger

Signaux avertisseurs de l'endurcissement

La désobéissance (Exode 4:21) L'attachement à la prospérité matérielle (Deut 8:6-14) La rébellion (Psaume 95:8) Le rejet d'un reproche mérité (Prov 29:1) Le refus d'écouter (Za 7:11-13) L'absence de réaction (Mat 13:11-15) Source: Bible Vie Nouvelle avec notes d'étude (p. 1766)

 


 

ARTICLES LES PLUS CONSULTES :

L'antichrist est déjà là

Être antichrist, c'est nier que Christ est venu en chair (2 Jean 7). Nier que Christ est venu en chair, c'est nier que Dieu S'est montré à nous tel qu'IL EST. Nier que Dieu S'est montré à nous tel qu'IL EST, c'est ne pas voir, voire même ne pas vouloir voir, et donc ne pas pouvoir s'approprier, ce qu'IL EST. Du fait que beaucoup ne veulent pas voir ni s'approprier ce que Christ est, l'antichrist est déjà là (lire 1 Jean 4:3). L'antichrist est donc déjà là du fait que, ce qu'est Christ, est nié par beaucoup:    Beaucoup nient que Christ est le prince de paix: beaucoup en effet approuvent l'intervention armée, quelle qu'elle soit. Ceux-là nient donc que Dieu nous a montré le chemin de la paix en Christ venu en chair: ceux-là donc sont l'antichrist. Beaucoup nient que Christ est notre guide: beaucoup en effet, plutôt que de suivre Christ, suivent des leaders religieux. Ceux-là donc nient que Dieu nous a montré que l

Les multiples façons dont votre esprit vous manipule

La dissonance cognitive Lorsque nos croyances sur le monde entrent en contradiction avec les faits, ou quand la vision que nous avons de nous-mêmes est en décalage avec nos actes, nous éprouvons une tension mentale qu’il nous faut réduire à tout prix, quitte à réinterpréter la réalité. Ce phénomène s’appelle la dissonance cognitive. Le psychologue Leon Festinger développa ce concept en 1956, après avoir étudié le cas d’une secte dirigée par une certaine Marian Keech. Cette dernière prétendait recevoir des messages d’extraterrestres, qui lui annoncèrent la fin du monde pour le 21 décembre 1954. Seuls les adeptes de la secte seraient secourus à bord de soucoupes volantes. Quand le jour de la prophétie arriva, mais qu’aucune soucoupe ne manifesta le bout de ses hublots, Marian ne se démonta pas : elle expliqua à ses adeptes que grâce à leur ferveur, l’apocalypse avait été reportée. Fait surprenant, seules deux personnes quittèrent le mouvement suite à ce flop cosmique, les autre

Humour : évolution

Comment les évolutionnistes voient l'évolution (ici : les poissons) : Cliquer sur l'image pour l'agrandir (source :  http://blogs.scientificamerican.com ) Comment les évolutionnistes voient la vision créationniste de l'évolutionnisme : Cliquer sur l'image pour l'agrandir (source :  http://planet-terre.ens-lyon.fr ) Comment les créationnistes voient l'évolutionnisme :