Sectes, sectarisme


Le mot secte a d'abord désigné soit un ensemble d'individus partageant une même doctrine philosophique, religieuse, etc. soit un groupe plus ou moins important de fidèles qui se sont détachés de l'enseignement officiel d'une Église et qui ont créé leur propre doctrine. Une secte peut aussi désigner une branche d'une religion, une école particulière. En ce sens, ce mot n'a rien de péjoratif. Cependant ce terme a pris une dimension polémique, et désigne de nos jours un groupe ou une organisation, le plus souvent à connotation religieuse, dont les croyances ou le comportement sont jugés obscurs ou malveillants par le reste de la société. Généralement, les responsables de ces groupes sont accusés d'une part de brimer les libertés individuelles au sein du groupe ou de manipuler mentalement leurs disciples, afin de s'approprier leurs biens et de les maintenir sous contrôle, et d'autre part d'être une menace pour l'ordre social. (Wikipedia)

Les sectes dans l'actualité, Plusieurs adresses utiles, Les NMR

Dans l'absolu, la secte désigne un choix (c'est littéralement la signification du mot utilisé dans la Bible et traduit par "secte"). Ainsi, le catholicisme a fait le choix d'ajouter à la foi décrite dans la Bible, la tradition. Le catholicisme est par conséquent une secte. Concernant le monde réformé, certaines sectes sont évidentes : mormons, témoins de Jéhovah, adventistes, etc. Ce qui est moins évident, c'est de déterminer chez les évangéliques où se situe l'esprit de secte. En voici une liste, non-exhaustive :
  • Lorsque la Bible devient la 4ème personne de la Trinité, qu'on appelle "Parole" les écritures, nous avons affaire à un esprit sectaire. En effet, la Parole, c'est le Logos, et le Logos, c'est Christ.
  • Lorsque la Bible est lue et comprise littéralement, on contredit la Bible elle-même, qui dit que c'est spirituellement qu'on doit l'aborder. Tout mouvement qui comprend la Bible littéralement est par conséquent une secte.
  • Lorsqu'une assemblée dépend d'une seule personne, lorsque le "pasteur" n'est plus un rôle (celui de rassembler les brebis perdues) mais une profession rémunérée, alors on a affaire à une secte.
  • Lorsqu'on exige de payer la dîme, qui n'est pas biblique, on est une secte (sauf si l'offrande est volontaire, et temporaire).
  • Lorsqu'on interprète le livre de l'Apocalypse comme une description de catastrophes de la fin des temps, on est une secte.
  • etc.
Lectures utiles : Un garde-fou contre le sectarisme, Les écritures et la Parole, L'interprétation spirituelle des écritures, Le ministre, L'argent, L'argent dans ce blogInfo-sectes, Dérives