Accéder au contenu principal

Un curieux comportement


N'avez-vous jamais été confronté(e) à des personnes qui se sont forgé une théorie (scientifique, théologique, sociologique, etc.), et qui par la suite essaient de faire coller à tout prix les faits à la-dite théorie ?

On trouve ce comportement en science, par exemple, mais aussi chez certains chrétiens qui veulent contrer des théories scientifiques (*). Les 2 camps semblent utiliser le même travers comportemental.

Par exemple, de grands scientifiques ont été exclus de sociétés scientifiques parce qu'ils mettaient le doigt sur des conclusions erronées ne tenant pas compte des marges d'incertitude des mesures. D'autres raisons que la science pure animaient les tenants de la théorie concernée.

De même, les chrétiens qui ne tiennent pas mordicus à une théorie (**) mais tiennent avant tout à la vérité, même si elle contredit leurs premières impressions, sont montrés du doigt, mis de côté, par "ceux qui savent".

Plus que les faits en eux-mêmes, ce sont souvent les réactions de "ceux qui savent" qui poussent ceux qui cherchent la vérité à aller jusqu'au bout de leur recherche. Nous avons déjà exposé ici les réactions à la recherche du pourquoi on traduit l'AT à partir d'un texte qui n'est pas celui qui est cité dans le NT. De cette question de départ, la question suivante a été le moteur pour aller plus loin : "pourquoi mes interlocuteurs réagissent-ils ainsi ?".

Dans ce contexte, un phénomène assez étrange a été constaté: ces personnes qui réagissent mal se sentent mises en danger dans leur croyance, mais en même temps elles se sentent exister car elles peuvent montrer leur "savoir" tout en écrasant le questionneur.

Mais si le questionneur dit "je suis prêt à faire table rase de mes conclusions si vous m'amenez des éléments d'information qui me manquaient lorsque j'ai procédé à mes déductions", c'est le silence total. On n'a pas l'habitude d'entendre cela, c'est déstabilisant et déconcertant. On veut se battre, oui, mais pas comme cela...

(*) évolutionnisme, réchauffement climatique, etc.
(**) textes fondateurs de la Bible, interprétation de la Bible, théologie, etc.