Accéder au contenu principal

Les faux prophètes

Les faux prophètes ne savaient pas qu'ils étaient de faux prophètes.

En réalité, ils espéraient qu'il y aurait un Dieu qui les exaucerait.

La forme la plus vile de l'apostasie survient quand les gens qui sont apostats ne se reconnaissent même pas - ou ne se voient pas - comme des apostats, et pensent qu'ils sont pleinement dans la foi.

C'est là l'apostasie ultime et nous devons sérieusement nous demander si nous ne sommes pas déjà en train de décrire la condition dans laquelle est parvenue l'Eglise, même dans ses formes les plus belles et ses plus éclatantes célébrations. [...]

L'apostasie est même pire dans ces milieux (charismatiques) parce qu'elle n'est même pas reconnue en tant que telle, à tel point que quand quelqu'un vient les confronter et les mettre au défi, alors ce dernier est appelé un "trouble-fête en Israël" et on le met à la porte.

(Arthur Katz)

Complément de lecture