Accéder au contenu principal

Message à l'église catholique

...bien qu'ils connaissent le juste décret de Dieu selon lequel ceux qui pratiquent de telles choses méritent la mort, non seulement ils les font eux-mêmes, mais encore ils approuvent ceux qui les pratiquent. Tu es donc inexcusable, toi qui juges, qui que tu sois ; en jugeant l'autre, en effet, tu te condamnes toi-même, puisque, toi qui juges, tu pratiques les mêmes choses. Or nous savons que le jugement de Dieu contre ceux qui pratiquent de telles choses est conforme à la vérité. Comptes-tu donc, toi qui juges ceux qui pratiquent de telles choses et qui les fais toi-même, échapper au jugement de Dieu ? Ou bien méprises-tu la richesse de sa bonté, de sa tolérance et de sa patience, faute de reconnaître que la bonté de Dieu doit te conduire à un changement radical ? Par ton obstination, parce que ton cœur se refuse à changer radicalement, tu t'amasses un trésor de colère pour le jour de la colère et de la révélation du juste jugement de Dieu, qui rendra à chacun selon ses œuvres : vie éternelle à ceux qui, par leur persévérance dans une œuvre bonne, cherchent la gloire, l'honneur et l'impérissable ; colère et fureur à ceux qui, par ambition personnelle, sont réfractaires à la vérité et se laissent persuader par l'injustice.

(Rom 1:32-2:8)