Accéder au contenu principal

Discernez ces stratégies de manipulation

(Erik Johansson)

La stratégie de la distraction consiste à détourner l'attention grâce à un flot de distractions et d'informations insignifiantes. Beaucoup de mouvements chrétiens actuels utilisent cette stratégie pour éviter que l'on se pose trop de questions (sur la traduction de la Bible, sur des enseignements non bibliques, etc.).

La stratégie du pourrissement, aussi appelée "problème-réaction-solution". On crée un problème (ou on laisse se détériorer une situation) pour susciter une réaction des gens, afin que ceux-ci soient demandeurs des mesures qu'on souhaitait dès le départ leur faire accepter. P.ex. lorsqu'il y a désaccord avec le "leader".

La stratégie de la gradation - ou des paliers successifs, qui permet de faire accepter une mesure inacceptable: il suffit de l'appliquer progressivement, en "dégradé", sur la durée. P.ex. faire accepter des règles contraires à ce qu'enseigne la Bible, pousser progressivement les chrétiens à judaïser, etc.

La stratégie du différé, où on présente des événements présents comme faisant partie du passé ou de l'avenir. Au lieu de vivre dans l'ici et maintenant de la plénitude de l'éternel présent de Dieu, on interprète p.ex. la Livre de la Genèse comme étant du passé, et celui de l'Apocalypse comme devant se dérouler dans le futur.

La stratégie de l'infantilisation, qui consiste à utiliser des arguments et un ton particulièrement infantilisant, comme si les gens étaient des enfants. C'est ainsi que l'on fait passer des hérésies pour des vérités bibliques.

Faire appel à l'émotionnel plutôt qu'à la réflexion est une technique classique pour court-circuiter l'analyse rationnelle, et donc le sens critique des individus. L'utilisation du registre émotionnel permet d'ouvrir la porte d'accès à l'inconscient pour y implanter des idées, des désirs, des peurs. C'est le cas p.ex. de l'interprétation du Livre de l'Apocalypse présenté comme des "événements à venir" à prendre littéralement, alors qu'il est à interpréter spirituellement et concerne l'ici et maintenant de notre vie.

Désinformer pour maintenir le public dans la culpabilité, l'ignorance et la bêtise, p.ex. en citant un verset hors de son contexte (et mal traduit) comme "ne quittez pas votre assemblée" ou de manière à obtenir le paiement de la dîme.