Accéder au contenu principal

L'interprétation spirituelle, ça sert à quoi ?

(Erik Johansson)

Réponse: l'interprétation littérale, ça sert à quoi ?

Prenez p.ex. la "parabole du gérant infidèle". Ceux qui l'interprètent littéralement ont écrit des milliers d'articles pour l'expliquer, mais aucune de ces explications ne tient compte de tous les versets du passage, et beaucoup de jongleries ont été effectuées pour parvenir à des explications boiteuses, ou simplement "du monde". L'interprétation spirituelle (Luc 16:1-18 - Le scandale de la grâce), par contre, tient compte du passage entier et du contexte. Et c'est une interprétation qui apporte la vérité libératrice, et non pas une sagesse terrestre.

Autre exemple: 666. Combien d'interprétations plus abracadabranguignolesques les unes que les autres n'en avons-nous pas trouvées dans des livres ou sur le net... alors qu'une simple interprétation spirituelle ne prend que quelques secondes à comprendre!

Encore un exemple (il sont innombrables): le "donne-nous notre pain" du Notre Père. Tout le début de cette prière est spirituel, et tout à coup on tombe sur de la nourriture terrestre... (puis on est à nouveau dans le spirituel...) Jésus n'a-t-il pourtant pas dit de ne pas nous inquiéter de ce que nous mangerons ? Alors pourquoi ce "donne-nous notre pain" ? Tout simplement parce qu'il ne s'agit pas du pain quotidien, ou du pain dont nous avons besoin, etc., mais littéralement du pain super-substantiel, à savoir spirituel, le Pain de Vie, Jésus Lui-même ("Je SUIS le Pain du Ciel").

Convaincu(e) ?