Accéder au contenu principal

Pas important ?

On trouve de plus en plus souvent, dans les livres de théologie destinés au grand public, des raisonnements qui minimisent des expressions bibliques.

N'est-ce pas l'Esprit saint qui a inspiré les Écritures ? Si Il a choisi telle manière de parler, tels termes à utiliser, si Il a décidé de citer de telle manière un texte, etc., n'est-ce pas pour faire passer un message, pour révéler une vérité, pour notre édification ?

Les théologiens sont assez légers (c'est un euphémisme) lorsqu'ils émettent de telles remarques: ils ne tiennent pas compte de la Source des textes bibliques et, tout en pensant simplifier les choses, ne font en fait que les complexifier et embrouiller les esprits.

Quelques exemples:

  • Corps/âme/esprit
    Ces 3 composantes de l'être humain sont citées ensemble: ...que tout votre être, l'esprit, l'âme et le corps, soit gardé sans reproche en présence de notre Seigneur Jésus-Christ (1 Thess 5:23). Il s'agit bien entendu d'une image, car nous sommes UN... mais nous avons bel et bien un corps, une âme (pensées, sentiments, volonté) et un esprit (conscience, relation/foi, intuition). C'est surtout le couple âme/esprit qui crée problème aux yeux de certains: pour eux, c'est la même chose. Or, l'âme est plutôt tournée vers les choses terrestres, alors que l'esprit l'est vers les choses célestes. L'Esprit de Dieu s'adresse à notre esprit, qui à son tour passe le relais à l'âme, qui commandera le corps s'il y a lieu de le faire. Vouloir confondre âme est esprit, c'est se comporter en chrétiens psychiques, charnels: l'Esprit, via notre esprit, est la seule voie pour être dans la volonté de Dieu (notez que certains théologiens vont jusqu'à nier qu'il existe des chrétiens charnels...).
    La Parole de Dieu (Christ) est vivante et efficace, plus tranchante qu'une épée quelconque à deux tranchants, pénétrante jusqu'à partager âme et esprit, jointures et moelles... (Héb 4:12).
    Alors, corps/âme/esprit, pas important ?
       
  • Foi DE Jésus
    Plusieurs passages du NT, traduits traditionnellement par foi EN Jésus (sauf dans les bonnes traductions) ont dans l'original foi DE Jésus. Certains théologiens disent "ce n'est pas important". Pourtant, il n'est pas anodin de comprendre que ce qui nous sauve avant tout, c'est la foi DE Jésus: sans Sa foi, nous n'aurions pas été sauvés à la Croix...! Et c'est Sa foi au Père qui le pousse en ce moment même à intercéder pour nous. Sa foi est par conséquent vitale pour nous.
    Alors, foi DE Jésus, pas important ?
       
  • Amour philia/agapè
    Lorsque Jésus demande à Pierre (Jean 21:15-17): "m'aimes-tu ?" il utilise deux fois agapè, puis philia pour la troisième question. Agapè est plus fort que philia: c'est l'amour absolu, spirituel, alors que philia est plutôt de l'ordre de l'amitié, de l'affection. A chaque fois, Pierre répond par philia, c'est pourquoi la troisième fois Jésus se met à son niveau et utilise aussi philia. Il se trouve cependant des théologiens pour minimiser l'utilisation de ces deux termes pour désigner l'amour, alors que n'importe qui un tant soi peu éclairé comprend immédiatement la finesse de cette nuance dans les termes.
    Alors, philia/agapè, pas important ?
       
  • Connaître, en Jean 8:55
    Jean 8:55 a deux verbes pour désigner "connaître". Lorsqu'il parle de la connaissance de Dieu qu'ont ses contradicteurs ("vous ne Le connaissez pas"), Jésus utilise un terme désignant une connaissance extérieure: ils ne connaissent même pas Dieu dans son sens premier, immédiat, alors que Jésus le connaît intérieurement (c'est l'autre verbe pour "connaître"), intimement. Il se trouve cependant des théologiens pour minimiser l'emploi de ces deux termes différents utilisés pour désigner la connaissance de Dieu. Sans commentaire...
    Alors, Connaître (en Jean 8:55), pas important ?
       
On pourrait citer bien d'autres exemples, p.ex. le déni de l'existence de chrétiens charnels, le refus de bien définir certains termes devenus du "patois de Canaan", etc.



 

 


 

ARTICLES LES PLUS CONSULTES (30 derniers jours) :

10 accusations contre l'Église d'aujourd'hui

L'Église d'aujourd'hui a besoin d'un réveil. Cependant, comme l'affirme l'auteur Paul Washer: "Nous ne pouvons pas simplement faire ce qui semble juste à nos yeux, puis nous attendre à ce que le Saint-Esprit vienne bénir nos efforts." À vrai dire, le diable n'a guère besoin de s'opposer aux prières de l'Église pour un réveil, à moins que le peuple de Dieu ne cherche réellement à vivre et à diriger ses assemblées selon la Parole de Dieu. Ce livre examine dix domaines où l'Église d'aujourd'hui a négligé de suivre les directives bibliques. Il nous rappelle l'importance de prier pour une réforme dans chacun de ces domaines. Quelques extraits Si les masses se sont éloignées de l'Évangile, c'est qu'elles n'entendent pas toujours son message dans les Églises. Et pourtant, nous savons bien que rien d'autre ne peut satisfaire les âmes. La résolution de ne prêcher que la Parole de Dieu

Le message qui va te déranger

Signaux avertisseurs de l'endurcissement

La désobéissance (Exode 4:21) L'attachement à la prospérité matérielle (Deut 8:6-14) La rébellion (Psaume 95:8) Le rejet d'un reproche mérité (Prov 29:1) Le refus d'écouter (Za 7:11-13) L'absence de réaction (Mat 13:11-15) Source: Bible Vie Nouvelle avec notes d'étude (p. 1766)

 


 

ARTICLES LES PLUS CONSULTES :

L'antichrist est déjà là

Être antichrist, c'est nier que Christ est venu en chair (2 Jean 7). Nier que Christ est venu en chair, c'est nier que Dieu S'est montré à nous tel qu'IL EST. Nier que Dieu S'est montré à nous tel qu'IL EST, c'est ne pas voir, voire même ne pas vouloir voir, et donc ne pas pouvoir s'approprier, ce qu'IL EST. Du fait que beaucoup ne veulent pas voir ni s'approprier ce que Christ est, l'antichrist est déjà là (lire 1 Jean 4:3). L'antichrist est donc déjà là du fait que, ce qu'est Christ, est nié par beaucoup:    Beaucoup nient que Christ est le prince de paix: beaucoup en effet approuvent l'intervention armée, quelle qu'elle soit. Ceux-là nient donc que Dieu nous a montré le chemin de la paix en Christ venu en chair: ceux-là donc sont l'antichrist. Beaucoup nient que Christ est notre guide: beaucoup en effet, plutôt que de suivre Christ, suivent des leaders religieux. Ceux-là donc nient que Dieu nous a montré que l

Les multiples façons dont votre esprit vous manipule

La dissonance cognitive Lorsque nos croyances sur le monde entrent en contradiction avec les faits, ou quand la vision que nous avons de nous-mêmes est en décalage avec nos actes, nous éprouvons une tension mentale qu’il nous faut réduire à tout prix, quitte à réinterpréter la réalité. Ce phénomène s’appelle la dissonance cognitive. Le psychologue Leon Festinger développa ce concept en 1956, après avoir étudié le cas d’une secte dirigée par une certaine Marian Keech. Cette dernière prétendait recevoir des messages d’extraterrestres, qui lui annoncèrent la fin du monde pour le 21 décembre 1954. Seuls les adeptes de la secte seraient secourus à bord de soucoupes volantes. Quand le jour de la prophétie arriva, mais qu’aucune soucoupe ne manifesta le bout de ses hublots, Marian ne se démonta pas : elle expliqua à ses adeptes que grâce à leur ferveur, l’apocalypse avait été reportée. Fait surprenant, seules deux personnes quittèrent le mouvement suite à ce flop cosmique, les autre

Humour : évolution

Comment les évolutionnistes voient l'évolution (ici : les poissons) : Cliquer sur l'image pour l'agrandir (source :  http://blogs.scientificamerican.com ) Comment les évolutionnistes voient la vision créationniste de l'évolutionnisme : Cliquer sur l'image pour l'agrandir (source :  http://planet-terre.ens-lyon.fr ) Comment les créationnistes voient l'évolutionnisme :