Nouveau lexique (im)pertinent

Suite au succès du Petit lexique (im)pertinent, voici d'autres définitions :

Christianisme : le christianisme est au Christ ce que le chauvinisme est au chauve (Michel Bellin).

Chrétienté : la raison d'être de la chrétienté (Église établie, institutionnelle) est de rendre si possible le christianisme impossible (Kierkegaard).

Laïc : "Est un laïc celui qui ne relève pas du clergé" (Wikipédia). Clergé : "ancien français clergié (xe siècle), provient du latin ecclésiastique clericatus, forgé sur clericus (clerc) qui signifie « homme d’église » (Wikipédia). La laïc est donc quelqu'un qui n'est pas "homme d’église". L'Église étant l'ensemble des sauvés, le laïc est donc quelqu'un qui n'est pas sauvé. Mais là où les choses se corsent, c'est quand Wikipédia dit : "Les chrétiens laïcs contribuent par leur action à l'annonce de la Parole de Dieu et à l'évangélisation dans le monde". Donc : -1- il y a des chrétiens pas sauvés (puisque "laïcs", et "le laïc est quelqu'un qui n'est pas sauvé") et -2- ces chrétiens pas sauvés "contribuent par leur action à l'annonce de la Parole de Dieu et à l'évangélisation dans le monde". Là, nous commençons à comprendre certaines choses...

Athée : briseur d'idoles, qui rend un service inestimable en répandant la bonne nouvelle de ce que n'est pas Dieu. Exemple : Michel Onfray, évangéliste du 21ème siècle. Le véritable et authentique athée est celui qui croit fermement et dur comme fer que Dieu lui-même ne croit pas en Lui (Pierre Dac).
Note : ne pas confondre athée et "à thé" : le service à thé du pasteur n'est pas un culte pour athées.

La "chute" : à quoi est due la chute d'Adam et Ève ? c'était une erreur de Genèse (Boris Vian).

Péché : il y aurait beaucoup moins de scandales si les gens arrêtaient de se présenter comme des pécheurs tout en idéalisant le péché (Chesterton).

Trinité : la théologie, c'est simple comme dieu et dieu font trois (Jacques Prévert).

Éternité : l'éternité c'est long, surtout vers la fin (Woody Allen).

Rendre témoignage : raconter sa conversion - ou parfois sa vie entière.

Vérité : la vérité doit forcément être plus étrange que la fiction car la fiction n'est qu'une création de l'esprit humain et, par conséquent, est à sa mesure (Chesterton).

Reliques : restes des "saints" (voir "canonisation" plus bas), qui ont permis d'identifier des curiosités insoupçonnées : par exemple, certains "saints" étaient hyper intelligents, car si on prend en compte tous les endroits où reposent des reliques qui leur sont attribuées, ils avaient trois têtes; d'autres pouvaient tenir leur bible à deux mains tous en prenant l'hostie avec deux autres mains et le calice avec encore deux autres mains.

Bigoterie : ce n’est pas de la bigoterie qu’être certain d’avoir raison - mais cela l’est d’être incapable d’imaginer que l’on puisse se tromper (Chesterton).

Lourdes : le pape annonce qu’il n’ira pas à Lourdes parce qu’il est malade. C’est formidable, non ? Les gens, eux, y vont justement parce qu’ils sont malades (Coluche).

Canonisation : ce n'est pas mettre un "saint" dans un canon pour le projeter au ciel, mais une procédure qui repose sur 3 critères : -1- le candidat, serviteur de Dieu, laïc ou religieux (voir laïc plus haut), doit être mort en odeur de sainteté (des appareils très sensibles permettent de repérer cette odeur : on les appelle appareil Canon) -2- il doit avoir un rayonnement spirituel après sa mort (des appareils très sensibles permettent de repérer ce rayonnement : c'est la cellule photosensible des appareils Canon) -3- il doit avoir accompli au moins deux miracles (des appareils très sensibles permettent de repérer ces miracles : c'est la cellule infra-rouge pour mirages des appareils Canon).

Excommunication : on accepte un homme dans une Église pour ce qu'il croit et on le vire pour ce qu'il connaît (Mark Twain).

Papamobile : immatriculée conception. Un pape au-dessus, seize soupapes en dessous (Coluche).

Religion : avec ou sans, il y a de bonnes gens qui font de bonnes choses et des gens démoniaques qui en font de mauvaises, mais pour que des braves gens fassent le mal, là vous avez besoin de religion (Steven Weinberg).

Religieux : je me méfie de ces gens qui savent ce que Dieu veut qu'ils fassent parce que j'ai remarqué que cela coïncidait toujours avec leurs désirs (Susan B. Anthony).

Dogmes : le monde moderne est plein d'hommes qui s'en tiennent aux dogmes si fermement qu'ils ignorent même que ce sont des dogmes (Chesterton).

Respecter les volontés d'une personne disparue : mettre du zèle à faire le contraire de la volonté d'une personne qui n'est plus là pour protester (d'où le terme "protestants").
Exemples : -1- vers la fin de sa vie, Thomas D'Aquin rencontra Dieu, et cette expérience le poussa à déclarer que toute son oeuvre était inutile, que connaître directement Dieu était infiniment plus merveilleux que toutes les théories qu'il avait couchées sur le papier - ceci n'empêche cependant pas les hommes de continuer d'enseigner Thomas d'Aquin dans certaines écoles, à l'encontre de son propre reniement...! -2-Anthony de Mello, considéré par beaucoup comme un des meilleurs guides spirituels de la fin du 20ème siècle (c'est vrai que son enseignement est décapant...), enseignait de s'observer soi-même, avec détachement, afin que nos travers se corrigent d'eux-mêmes - vers la fin de sa vie, il déclara (cité de mémoire) : "fichez-vous la paix! si vous avez vraiment le désir de la vérité, les choses se mettront en place toutes seules" - malgré cela, ses premiers livres sont toujours en vente, enseignant ce qu'il renia plus tard... -3- Watchman Nee a dit regretter d'avoir écrit un certain livre, car ce livre dévoile des vérités que même le vieil homme peut comprendre, lui donnant l'illusion qu'il est sur le bon chemin - eh bien... ce livre est constamment réédité... et sans avertissement au lecteur (ce qui serait la moins mauvaise solution...).

Lire aussi : Ultime lexique (im)pertinent



Sources : internet, bouquet bibletude, WikiCanaan

         

Articles les plus consultés

L'antichrist est déjà là

Les multiples façons dont votre esprit vous manipule

Humour : évolution