J'ai laissé Trophime malade à Milet

En 2 Tim 4:20, nous lisons Paul "avouer" : j'ai laissé Trophime malade à Milet.

Comment, Paul, grand Apôtre, qui avait le don de guérison, laisse-t-il quelqu'un malade, sans exercer sur lui ce don de guérison... ?

L'Encyclopédie des difficultés bibliques l'explique ainsi :
Parfois les avocats de la guérison par la foi disent : "ce n'est pas la volonté de Dieu que vous soyez malades". Si l'on fait une telle déclaration générale - que la maladie serait contraire à la volonté de Dieu - il faut expliquer comment l'apôtre a pu l'ignorer - ou apparemment l'ignorer - et pourquoi, s'il possédait quelque pouvoir miraculeux, il n'a pas guéri Trophime. Il a dû avoir quelque bonne raison. Cela implique au moins que nous soyons très prudents lorsque nous décrivons l'attitude divine face à la maladie.