Accéder au contenu principal

A méditer

N'arrivant pas à fonder son identité sur ce que croit le commun des mortels, ou ce que croit la plupart des "croyants", le véritable être de foi développe une certaine insensibilité vis-à-vis de la pensée prête à l'emploi (pharisaïsme, dogmes, théologie purement intellectuelle, etc.), ce qui stimule très tôt son acuité spirituelle du fait qu'ils peut envisager des solutions et des réponses inédites, sous l'inspiration de l'Esprit saint.

Au lieu de simplement adopter les modèles identitaires qui lui sont proposés, il les réfléchit et les réforme, toujours sous l'inspiration de l'Esprit saint, ce qui suscite un sentiment de danger pour tous ceux qui les ont adoptés tels quels... d'où la persécution des véritables êtres de foi par le commun des mortels, voire par certains "croyants"...