Accéder au contenu principal

Le destin

Suis-je responsable du fait d'être comme ceci ou comme cela ?

Le fait d'être comme ceci ou comme cela n'a rien à voir avec le sort: c'est plutôt une question de destin.

Le destin, c'est cependant surtout la manière avec laquelle on accepte le fait d'être comme ceci ou comme cela - et ce qu'on en fait...


Mettez en oeuvre votre salut (Philippiens 2:12)

Nous sommes sauvés: peu importe ce que nous sommes...
L'essentiel est: que faisons-nous de, et avec, ce que nous sommes ?


N'écoutons pas l'ennemi qui nous fait douter!

Il n'y a pas de fatalité: si nous laissons à Christ toute la place, dans l'être, le faire, l'avoir et la marche, notre destin sera ce à quoi Dieu prédestine ceux qui agissent ainsi (c'est cela, la prédestination!).

C'est pourquoi il nous est demandé de ne pas nous faire de soucis, de prier sans cesse, et de Le louer pour toutes choses!


Si nous agissons ainsi, les écrits du Nouveau testament ne nous auront pas été destinés en vain

N'oublions pas qu'au début l'évangélisation à consisté aussi:

  • à révéler qu'Il n'y a qu'un Dieu, et non pas de multiples dieux
    => écoutons-nous l'Esprit de Dieu, ou l'ennemi déguisé en dieux, en idoles ?
  • à remplacer les superstitions par la foi/relation à Dieu
    => sommes-nous ancrés en Dieu, ou en des substituts "magiques", psychiques et aliénants ?
  • à substituer aux fausses croyances un rationalisme sain issu de l'Esprit
    => l'irrationnel malsain revient à grand pas dans les églises: restons vigilants!
  • à montrer que la puissance spirituelle sert à bénir, et non pas à maudire (1)
    => être spirituel ne signifie pas automatiquement être du côté de Dieu!


Il est par conséquent important de ne pas nous laisser emporter par tout vent de doctrine (lire Ephésiens 4:14)

Dieu est Salut, et notre destinée dépend de la manière dont nous mettons en oeuvre Son salut.
Le salut bien compris et bien mis en oeuvre, c'est la Vie Éternelle pour ici, et pour maintenant!


La Vie Éternelle, c'est maintenant: plonge-toi dans le présent

- Mais... ne suis-je pas déjà dans le présent ?
- Non.
- Pourquoi?
- Parce que tu n'as pas abandonné le passé
- Pourquoi devrais-je abandonner le passé ? il n'est pas si mauvais...
- On n'abandonne pas le passé parce qu'il est mauvais, mais parce qu'il est mort


(1) Les actes de puissance existaient il y a 2000 ans, existent aujourd'hui aussi, dans les milieux malsains autant que dans les églises. Ce qu'a apporté l'Église il y a 2000 ans, c'est l'utilisation positive, non aliénante, non addictive, de la puissance spirituelle, car provenant le l'Esprit Saint. Là aussi: soyons vigilants, car des forces obscures peuvent se cacher derrière des "ministres" ayant des dons qui impressionnent les esprits faibles qui ne discernent pas lorsque l'esprit qui se cache derrière certaines manifestations ne vient pas de Dieu.