Accéder au contenu principal

Le faux évangile de la prospérité

(Erik Johansson)

À la lumière de l'Écriture, l'évangile de la prospérité est fondamentalement défectueux. À la base c'est un faux évangile du fait de sa perception erronée de la relation entre Dieu et l'homme. En disant les choses simplement, si l'évangile de la prospérité est vrai, la grâce est obsolète, Dieu est sans importance et l'homme est la mesure de toutes choses.

Qu'ils parlent de l'alliance abrahamique, de l'expiation, du fait de donner ou de la prière, les enseignants de la prospérité transforment la relation entre Dieu et l'homme en une transaction de contrepartie.

Comme le notait James Goff, dans un article de 1990 de Christianity Today, Dieu est "réduit à une sorte de 'groom cosmique' veillant aux besoins et désirs de sa création."

C'est une vision totalement inadéquate et non-biblique de la relation entre Dieu et l'homme.

Développement