Accéder au contenu principal

Sommes-nous trop naïfs ?

(Erik Johansson)
Un autre sens aux mots
Signe de cette naïveté, notre difficulté à comprendre que certains mots ne veulent pas dire la même chose dans le langage évangélique et dans le langage catholique. L'Église catholique parle de justification, mais elle la définit comme un processus continu. Elle parle de la croix, mais ce mot, dans le catholicisme, est davantage lié à l'activité permanente de l'Église qui, par les sacrements, aide le chrétien à porter sa croix pour être au bénéfice de la grâce de Dieu. Et quand un prêtre parle de conversion, il ne l'entend pas dans le même sens que nous. Certains évangéliques affirment que 80% du catéchisme de l'Église catholique est acceptable pour un évangélique, mais cela n'est vrai que si on le lit en donnant aux mots le sens que nous voulons leur donner ! source

La Réforme n'est pas terminée !
les Réformateurs ont martelé que l'on est sauvé par la foi seule : l'Eglise catholique a rétorqué, au Concile de Trente, que nous sommes sauvés par la combinaison de ce que Dieu fait et de ce que nous faisons. Et le système sacramentel affirme que l'Eglise distribue et infuse la grâce de Dieu à travers les sacrements. source