La non-écoute


Ce qui est flagrant - et problématique (voire affligeant) - dans les débats sur des sujets délicats, c'est la non-écoute (*).

Souvent d'ailleurs les objets des débats sont de faux problèmes, ou des notions mal comprises.

Il est par ailleurs important, avant tout, de se comprendre sur le sens des mots utilisés.

Mais la non-écoute va plus loin: que de dialogues de sourds (sur internet: blogs, réseaux sociaux, chats, etc.), chacun restant sur ses positions, refusant de céder même si les arguments adverses sont légitimes et avérés! On ne veut pas en démordre...

Nous vivons dans une société où le déni - dû au relativisme ambiant (**) - est dominant.

En fait, c'est de la mauvaise foi déguisée en relativisme. On se cache derrière des mots, mais les motivations sont autres: la vérité n'intéresse plus - ce qui compte, c'est sa petite zone de confort, son petit monde spirituel fabriqué sur mesure...

Le plus affligeant, c'est que des chrétiens tombent dans ce travers - ou plutôt: ce piège (***). Ils voient le diable partout - sauf dans leur déni, leur mauvaise foi, leur non-écoute.

Soyez sage: demandez le discernement, et de rester à l'écoute. Si ce qu'on vous dit n'est pas juste, l'Esprit vous le dira. Mais commencez par écouter (ce qu'Adam et Eve ne firent pas...)!


Lire aussi Pièges à connaître sur internet


(*) Nous ne reviendrons pas sur le sujet du complotisme: il y a non-écoute des 2 côtés. (Voir La vidéo de l'article Les théories du complot)

(**) Tout est juste: ce qui est faux l'est pour certains, mais est juste pour d'autres. Si certains disent que la terre est plate, ils ont raison, de leur point de vue...

(***) Quelques exemples: le créationnisme, la Septante, les théories de "fin du monde", etc.



Les plus consultés (30 derniers jours)

En quoi la vérité rend-elle libre ?

Pris dans la toile d'araignée

L'esprit d'envoûtement

La vérité te rendra libre